DSC07472

UN DES PREMIER RIZ CULTIVÉ AU NORD DES ALPES

Le gout de l'innovation, le respect de la nature et la passion pour la production sont les ingrédients qui ont fait naître le PREMIER riz du Vully.
 
Cultivé au bord du canal de la Broye reliant les lacs de Morat et de Neuchâtel, le riz est une nouvelle culture que nous tentons d'établir en Suisse romande et alémanique. Le changement climatique nous force, nous producteurs, à nous adapter et à trouver les cultures qui seront adaptées aux conditions de demain.
 
Nous estimons que le riz est une culture dite durable car elle est positive dans les aspects économiques, écologiques et sociaux. En effet, les premiers essais à petite échelle montre que cette culture peut être fiancièrement intéressante pour le producteur et qu'elle permet de favrosiser la faune vivant dans les zones humides. Pour finir, elle montre un côté positif de l'agricutlure suisse, auquel la majeur partie de la population peut s'identifier.
Après un premier essai positif en 2019, nous nous sommes lancer comme défi d'essayer de cultiver le riz sur une surface d'un peu moins de 2 hectares en 2020.

ACTUALITÉS

Vous trouvez ci-dessous, les dernières informations concernant le Riz du Vully.

04.11.2020

Stockage sous CO2

Pour le stockage de notre riz, nous avons choisi des big bags hérmétiques dans lesquels il est possible d'injecter du CO2.

Aprés avoir été remplis de riz, l'ouverture des big bags a été soudée. Grâce à une valve, l'air a été retiré avec un aspirateur et du CO2 a été injecté.

L'injection de CO2 permet de se débarasser des insectes présents dans le riz et d'éviter que ceux-ci ne se développent dans l'emballage. En laissant le CO2 pendant 4 semaines, les oeufs des insectes seront aussi éliminés.

rizDuVully_CO2_edited.jpg
rizDuVully_bigBag.JPG

03.11.2020

Transfer

Le riz est maintenant sec et doit être stocké dans un endroit sec et à l'abri des rongeurs.

Nous avons utilisé une suceuse à grain pour transférer le riz depuis les chars de séchage dans des big bags pouvant être fermés hermétiquement.

24.10.2020

Puddling

Une nouvelle culture de riz étant prévue au même endroit en 2021, il faut préparer la surface pour que tout soit prêt au printemps.

Afin d'égaliser la couche superficielle du sol et d'incorporer la paille, la technique du "puddling" a été utilisée. Elle consiste à fraiser le sol en surface, alors que celui-ci est saturé en eau. Le sous-sol est resté dur et permet le passage d'un tracteur sans que celui-ci ne s'enlise.

Cette technique, spécifique à la riziculture, peut paraître choquante car elle va à l'encontre des règles de préparation du sol que nous connaissons en Suisse. Cependant, l'expérience acquise dans les autres régions à riz montre que la fertilité à long terme du sol est maintenue et que des techniques existent pour régénérer sa structure afin de re-cultiver des cultures sèches.

rizDuVully_puddling.JPG
rizDuVully_sechage.JPG

23.10.2020

Séchage

À la récolte, le riz avait une humidité d'environ 20% et il est nécessaire de la réduire à 12% pour qu'il puisse être conservé.

Afin de garantir la qualité gustative de notre riz et de minimiser les risque de brisure du grain, nous avons opté pour un séchage par ventilation. Les chars ont été équipés d'un double fond en tôle perforée. De l'air sec est alors poussé au travers du grain pendant 3 jours afin de lui retirer son humidité.

21.10.2020

Récolte

La récolte s'est déroulée dans des conditions très difficiles. Suite aux grosses pluies des dernières semaines, le sol n'a pas suffisamment ressuyé.

 

Après plusieurs essais, nous avons finalement trouvé la solution en poussant la moissonneuse-batteuse avec un tracteur!

Un grand merci à l'entreprise Dubler Agrar Service de Hagneck et particulièrement au chauffeur de la batteuse Urs Gasser! Sans leur travail extraordinaire et leur motivation, la récolte aurait été encore plus compliquée.

rizDuVully_recolte.JPG
rizDuVully_phaseFinale.JPG

02.10.2020

Phase finale

Après les pluies presque incessantes des dernière semaines, le riz a quand même pu finir sa maturité et pourra être récolté lors de la prochaine période ensoleillée.

 

L'eau à été vidée afin de faciliter la récolte.

15.09.2020

Aperçu du champ

Grâce à un drone, nous avons pu nous faire une idée de la régularité du champ.

rizDuVully_maturite.JPG

10.09.2020

Maturité

Grâce à la météo estivale de ce mois de septembre, les grains de riz se sont bien formés et les épis commencent à sécher. 

 

Au vu de la maturité actuelle et des prévisons météorologiques, nous sommes confiants pour la récolte 2020. Elle est prévue pour mi-octobre.

22.08.2020

Visite de culture

Le groupement d'intérêt pour le riz humide dont nous sommes membre (nassreis.ch) a organisé une visite des rizières. Cela nous à permis d'échanger nos expériences au niveau de la technique de culture ainsi que de la promotion de la biodiversité.

En plus des producteurs, des chercheurs de la station de recherche Agroscope ainsi que de l' HAFL de Zollikofen étaient présents, ainsi que des représentants des organisations de protection de la nature comme le Krach ou Vogelwarte.

rizDuVully_visite.JPG
rizDuVully_floraison.JPG

13.08.2020

Floraison

Les premiers épis sont sortis la semaine passée et le riz commence à fleurir. Pour une pollinisation optimale, des conditions sèches et chaudes sont nécessaire. Espérons que la  météo soit avec nous!

Cette année la floraison a quelques jours d'avance par rapport à 2019.

07.08.2020

Désherbage 2

Avec les hautes températures de ces dernières semaines, le riz s'est bien développé. Il est sur le point de fleurir.

Du millet à poussé par endroit et même si il ne concurence pas vraiment le riz, il est nécessaire de l'arracher avant que ses graines ne se forment et contamine la rizière pour les années à venir.

rizDuVully_desherbageManuel2.JPG
rizDuVully_grenouille.JPG

25.07.2020

Grenouilles

De nombreuses grenouilles sont maintenant visible dans la rizière. En marchant de long du champ vous verrez les grenouilles sauter dans l'eau.

21.07.2020

Fumure

Comme nous, les plantes ont besoin de se nourrir pour se développer. Cette année nous menons des essais en comparant la  fumure organique, sous forme de fumier que nous avons apporté avant le semis, et la fumure minérale.

Du fait que nous n'avons pas  apporté d'azote avant le semis dans la variante minérale et que le riz commence à jaunir, c'est le signe que l'apport d'un peu d'engrais est nécessaire. Nous avons appliqué une petite dose d'azote sous forme d'urée qui devrait permettre au riz de se développer correctement avant la floraison.

 

rizDuVully_engrais.JPG
rizDuVully_panneau.JPG

20.07.2020

Installation du panneau

Le désherbage principal étant terminé, nous avons installé un panneau visible depuis le canal de la Broye.

10.07.2020

Désherbage manuel

Avec les températures qui augmente, le riz a bien poussé, tout comme le millet qui commence déjà à monter à graine. Afin d'éviter d'augmenter le stock de graines de mauvaise herbe dans la rizière, il est nécessaire d'arracher le millet avant que ses graines ne soient mûres.

 

Malgré les deux passages de désherbeur mécanique entre les lignes, le désherbage sur la ligne de riz ne peut se faire que manuellement. Ce travail pénible va nous prendre plusieurs semaines et représente le principal coût dans la production de notre riz.

rizDuVully_desherbageManuel.JPG
rizDuVully_desherbageMecanique.JPG

24.06.2020

Désherbage mécanique

Durant le mois de juin, nous avons effectué deux passages avec une machine nommée 'Paddy Weeder'.

 

Cette petite machine venant d'Asie possède des dents qui tournent rapidement, ce qui permet d'arracher une bonne partie des mauvaises herbes qui poussent entre les lignes de riz.

01.06.2020

Développement de la mauvaise herbe

Le panic pied de coq (Echinochloa crus-galli), une espèce de millet, est un des principaux problème dans la culture du riz. Cette mauvaise herbe aime les mêmes conditions que le riz pour se développer (chaud et humide).

Du fait que nous n'utilisons pas d'herbicide, nous nous devons de trouver des méthodes alternatives pour éviter que le millet envahisse notre riz. Le millet parvient même à germer dans un sol innondé mais plus le niveau d'eau est haut, moins de plantes parviennent à germer. C'est pour cette raison que nous essayons de maintenir le niveau d'eau le plus haut possible tout en s'assurant que le riz ne soit pas complètement sous l'eau.

rizDuVully_Millet.JPG
rizDuVully_plantation.JPG

23.05.2020

Repiquage des plantons

Un premier essai de repiquage de nos plantons à été effectué grâce à une machine importée directement d'Asie. Cette machine arrache un touffe de 2-3 plantules de riz et les enfonce dans la boue.

Après quelques réglages, le repiquage s'est assez bien passé mais vu que nous n'avons aucune expérience avec cette technique, nous sommes curieux de voir si ce travail va porter ses fruits!

21.05.2020

Germination du riz semé

Environ 3 semaines après le semis dans le champ, le riz à bien germé et la rizière peut commencer à être innondée.

Vu que les nuits sont encore fraîches, l'eau permet d'emmagasiner la chaleur de la journée et évite que riz soit trop fortement freiné dans sa croissance.

rizDuVully_germination.JPG
rizDuVully_plantons.JPG

15.05.2020

Développement des plantons

Deux semaines après le semis en caissette, les plantons de riz pourront bientôt être plantés dans la rizière.

Afin de permettre un croissance optimale, ils ont été culitvés dans nos serres.

01.05.2020

Semis des plantons

Malgré un climat toujours plus chaud, la culture de riz au nord des Alpes reste risquée et rien nous garantit que nous atteindrons la maturité en 2020.

 

Afin de mettre toutes les chances de notre côté, nous avons investi dans des machines afin de produire des plants de riz que nous élèverons sous serre avant de les repiquer dans notre rizière. Cela devrait nous permettre de gagner quelques semaines en précocité et de mieux contrôler la mauvaise herbe. En effet, nous inonderons le champ sitôt après le repiquage, donc avant que les mauvaises herbes ne germent.

28.04.2020

Semis

Après une longue période de sec ayant offert des conditions optimales pour le nivelage de la rizière, la moitié du champ a été semée le 28 avril.

 

Sur le reste de la parcelle, des plants de riz seront repiqués à la fin du mois de mai.

Avril 2020

Préparation de la nouvelle saison

Suite à l'expérience positive de 2019, nous avons décidé d'augmenter notre surface de riz à 1.8 hectare. Dans le but d'acquérir plus de savoir dans cette culture, différentes méthode vont être testée cette année. Une partie de notre riz sera semé (comme en 2019) et l'autre sera plantée comme cela se fait en Asie. Nous pensons ainsi nous assurer que notre riz atteigne sa maturité avant l'automne ainsi que mieux pouvoir contrôler la mauvaise herbe.

logoNoHands cop2y.jpg

Membre fondateur de

Gründungsmitglied von

Logo IG Nassreis definitiv.png

PREMIER riz du Vully

par Blaise Guillod

route du Lac 86

1787 Môtier

Suisse

+41 79 671 32 26

info@rizduvully.ch

© 2020 rizduvully.ch. All Rights Reserved